TECHNIQUE de la pêche à la bombette

 

RETOUR >>>


 

La pêche à la bombette est une technique relativement récente. Mise au point par des pêcheurs italiens pour la pêche de la truite en lac, elle est de nos jours de plus en plus utilisée même si elle reste encore marginale par rapport à d'autres techniques. Elle permet de pêcher loin du bord, avec des appâts naturels de faible poids, d'animer ces appâts à distance, et de prospecter avec précision toute les couches d'eau.

C'est une méthode très efficace pour capturer les truites en étangs ou en lacs de montagne, mais la technique intéresse aussi de nos jours les pêcheurs d'autres carnassiers tels que le Brochet ou la Perche et parfois même les pêcheurs en bord de mer.

bombette translucide

Un flotteur mais pas seulement

Ce flotteur est aussi un lest propulseur, indispensable pour pouvoir lancer à bonne distance une esche très légère, comme une teigne par exemple. La bombette est disponible en plusieurs poids (5 à 65 g) et de différentes densités :

Les bombettes flottantes
(Densite inférieure à 1 - pêche de surface)
Les bombettes semi plongeantes
(Densité supérieure à 1 - pêche entre deux eaux)
Les bombettes plongeantes
(Densité supérieure à 2 - pêche à fond)

S'il est souvent d'usage d'employer des bombettes translucides, certaines sont fabriquées avec des plastiques ou balsas colorés.

A chaque poisson son montage

Passer le corps de ligne (22 ou 24/100e) par le tube de la bombette, glisser ensuite une perle en caoutchouc qui servira d'amortisseur et protégera le noeud d'attache de l'émerillon-agrafe. L'émerillon de type baril permettra d'éviter le vrillage.

Viendra ensuite le bas de ligne nylon ou flurocarbone (16 ou 18/100) qui doit être adapté à votre canne. Pour une canne de 3,60m, un bas de ligne de 1,5 mètres est correcte et vous permet de faire face à la majorité des postes.  
Pour la truite, équipez votre bas de ligne avec un hameçon adapté à l'esche choisie.

A chaque poisson, son montage. En effet, pour aller chercher le Brochet le bas de ligne en nylon n'est pas recommandé. Vous utiliserez plutôt un bas de ligne acier. Il sera alors possible de l'quiper d'un leurre souple à tête plombée ou d'un poisson nageur flottant ou coulant....
 

bombette - Illustration

Ne pas négliger l'animation

L'animation doit être, comme dans d'autres techniques, soignée. Elle permet de présenter l'esche sous son meilleur jour au poisson recherché. Elle peut être qualifiée de lente. Récupération lente, de petites tirées lentes en ligne ou latérales, des relevées sans aucune secousse ou précipitation. Il peut être aussi profitable de laisser l'appât évoluer dans l'eau le plus librement, et donc le plus naturellement possible. L'objectif est d'éviter tout ce qui pourrait conduire à rendre méfiant un poisson croisant le montage.
 

Appâts et leurres utilisables

Du ver de terre à la teigne, en passant par le porte-bois ou la sauterelle, tous ces appâts conviennent parfaitement. La pêche à la bombette vous permet de pouvoir bien lancer ces esches de petites tailles.
Pour la pêche de la truite, vous pouvez aussi utiliser un appât très apprécié...le Vairon. Mais attention, dans ce cas, lancer sous le poignet pour éviter de l'assomer lors de l'aterrissage sur l'eau.
Si les appâts naturels peuvent rencontrer de beaux succès, certaines pâtes sont aussi utilisables et peuvent séduire les poissons.
Pour ce qui est des leurres, et suivant le principe même de la technique de la pêche à la bombette, ils seront de petites tailles. Ainsi le pêcheur peut utiliser aussi bien des cuillers ou leurres souples et pourquoi pas des mouches et streamers.
 

La bombette est un propulseur pour pêcher à longue distance

 

 

RETOUR >>>



Hébergement 
OVH   Copyright 2015 © Encyclopêche - Webmaster R. de Saint-Seine